MONTRÉAL — Québec et Ottawa investissent plusieurs millions de dollars dans l’hôpital Sainte-Justine de Montréal pour l’aider à développer son centre de recherche en réadaptation pédiatrique.

Le gouvernement fédéral a débloqué 15,66 millions $, la province déboursera 9,40 millions $, tandis que le Centre hospitalier universitaire (CHU) Sainte-Justine ainsi que d’autres partenaires fourniront les 6,26 millions $ restants.

La ministre du Patrimoine canadien et députée montréalaise Mélanie Joly, la ministre québécoise de l’Enseignement supérieur, Hélène David, et le ministre de la Santé et des Services sociaux, Gaétan Barrette, en ont fait l’annonce lundi, en conférence de presse à Montréal.

Dans le cadre de ce projet, l’hôpital pédiatrique souhaite attirer des chercheurs, des enseignants et des cliniciens qui oeuvreront dans son nouveau centre de recherche, qui sera construit à l’aide de cet investissement.

Ce nouveau bâtiment sera intégré au Centre de réadaptation Marie-Enfant, qui est déjà associé au CHU Sainte-Justine.

Ce centre intégré cherchera aussi à conclure des partenariats avec des organisations et des entreprises qui sont spécialisées dans le domaine.

Avec ce nouveau projet, le CHU Sainte-Justine espère «créer un écosystème international» pour développer des innovations en réadaptation pédiatrique afin «d’éliminer les impacts du handicap chez l’enfant».

Selon le CHU, cet investissement permettra aux étudiants, professeurs et chercheurs de profiter «d’installations ultramodernes» et mieux adaptés à leurs besoins.

«Le projet de technopôle permettra de franchir un pas de plus, par une approche intégrée où seront associés cliniciens, gestionnaires, chercheurs, entrepreneurs et partenaires industriels», a déclaré le ministre Barrette par voie de communiqué.

«L’intégration des soins, de l’enseignement et de la recherche permet aux enfants et à leur famille de profiter d’innovations technologiques et psychosociales. Le Technopôle mettra en commun les connaissances du terrain avec celles des partenaires institutionnels et privés pour mieux détecter, traiter et même guérir les déficiences de ces enfants», a renchéri le président et chef de la direction du CHU Sainte-Justine, Fabrice Brunet.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!