SAINT-HONORÉ, Qc — Une lueur d’espoir surgit dans le conflit de travail qui dure depuis plus d’un mois à la mine Niobec de Saint-Honoré, au nord de Saguenay.

Le syndicat Unifor, qui représente 280 travailleurs de Niobec, annonce mardi qu’il a accepté de leur soumettre jeudi prochain la proposition de règlement formulée par les conciliateurs du ministère du Travail, de l’Emploi et de la Solidarité sociale.

Au cours des derniers jours, les parties ont tenu des rencontres de négociation pour tenter de conclure une entente de principe, mais elles ont été vaines.

L’assemblée des grévistes aura lieu à Hôtel La Saguenéenne, à Saguenay, à 13h30.

La grève a éclaté chez Niobec le 6 juin dernier. La mine de Saint-Honoré extrait du niobium, un agent d’alliage qui permet d’alléger tout en renforçant la résistance des matériaux auxquels il est ajouté. Il est notamment utilisé dans l’industrie automobile, aéronautique, pétrochimique, la construction de pipelines et de ponts.

Parmi les principaux points en litige figurent le régime de retraite, les salaires et les congés de maladie.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!