MONTRÉAL — Le pont de la route 132 à Cascapédia-Saint-Jules, en Gaspésie, qui avait été fermé depuis les grandes crues du printemps dernier, fera l’objet de travaux de reconstruction cet automne, et le ministère des Transports espère que la circulation pourra reprendre en juin 2018.

Les travaux, qui devraient coûter de 5 à 10 millions $, seront effectués en deux temps pour remplacer deux travées du pont ainsi que le pilier (la «pile») endommagé par la crue des eaux.

«Avec le débit d’eau, des matériaux qui étaient sous les piles se sont retirés, ce qui a causé de l’instabilité», a expliqué mercredi Guillaume Paradis, porte-parole au ministère des Transports, de la Mobilité durable et de l’Électrification des transports, en entrevue avec La Presse canadienne.

On procédera d’abord à la stabilisation de la pile pour sécuriser les travaux sur la structure et éviter qu’elle ne soit endommagée davantage, a indiqué M. Paradis mercredi. Dans un deuxième temps, on procédera dès l’automne à la démolition des deux travées et de la pile, puis à leur reconstruction, qui se poursuivra tout l’hiver. Des travaux de finition se dérouleront à l’été 2018. Les plans et devis, les appels d’offres et les contrats de surveillance seront préparés au cours des prochaines semaines.

En attendant la réouverture du pont qui enjambe la rivière Cascapébiac, le ministère des Transports prévoit mettre en place un deuxième chemin de détour via les routes Gallagher, de Patrickton et de Saint-Jules. Ce détour s’ajoutera à celui déjà mis en place via les routes 299, des Ponts et MacKay, qui ajoute une dizaine de kilomètres au trajet.

«Le débit de circulation est important sur cette route 132, qui fait le tour de la Gaspésie et qui constitue un axe économique vital», a rappelé M. Paradis.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!