JASON FRANSON JASON FRANSON / La Presse Canadienne

WINNIPEG — L’ancien président américain Jimmy Carter, qui est de passage cette semaine au Canada, a été hospitalisé par précaution, jeudi à Winnipeg, après avoir souffert de déshydratation sur un chantier de construction.

M. Carter, âgé de 92 ans, est en visite au pays pour faire la promotion de l’initiative Habitat pour l’humanité, un projet d’accès à la propriété pour les ménages à faible revenu qu’il soutient depuis des années avec sa femme Rosalynn.

Il était jeudi sur un chantier à Winnipeg, au Manitoba, lorsqu’il a subi un léger malaise, a indiqué Jonathan Reckford, porte-parole de l’organisme sans but lucratif. Par mesure de précaution, l’ex-président démocrate a été transporté à l’hôpital général de Saint-Boniface.

Selon le ministre manitobain de la Famille, Scott Fielding, qui était aussi sur le chantier jeudi, M. Carter a soudain indiqué qu’il devait prendre une pause. Il s’est assis sur une chaise tout près de lui et son garde du corps lui a donné des liquides pour le réhydrater, a expliqué M. Fielding.

Le nonagénaire a ensuite dû être soutenu pour gagner une autre roulotte de chantier. Il a invité les ouvriers à continuer le travail, mais à s’hydrater adéquatement.

M. Carter, qui a été président des États-Unis de 1977 à 1981, avait été soigné en 2015 pour un mélanome. Il a révélé quelques mois plus tard que l’immunothérapie avait été efficace et que le cancer avait disparu.

Dans une entrevue accordée à La Presse canadienne, plus tôt cette semaine, M. Carter souhaitait que les gouvernements au Canada s’inspirent d’Habitat pour l’humanité, comme l’avait fait notamment le Pérou.

L’organisme construit d’ailleurs 150 maisons au Canada pour marquer le 150e anniversaire de la fédération.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!