MONTRÉAL — L’entente conclue entre le gouvernement du Québec et l’industrie des médicaments génériques est non seulement «bonne» pour le système de santé mais aussi pour l’économie en général, selon la Fédération des chambres de commerce du Québec.

Le ministre de la Santé, Gaétan Barrette, a annoncé dimanche que plus de 300 millions $ pourront être économisés annuellement en médicaments génériques au Québec en vertu de cet accord de cinq ans intervenu avec l’Association canadienne du médicament générique. Le ministre a précisé que cet argent sera redistribué dans le réseau de la santé.

Le président-directeur-général de la Fédération, Stéphane Forget, estime que le mécanisme idéal a été trouvé pour obtenir des économies durables, tout en assurant une prévisibilité et une stabilité propices au développement du secteur du médicament générique au Québec.

La Fédération constate avec satisfaction que la conclusion des pourparlers permettra des économies pour le système de santé et maintiendra des conditions de marché permettant d’éviter des pénuries complexes, des risques de hausse de prix à retardement et la réduction des investissements dans ce secteur.

L’industrie des médicaments génériques engendre des retombées économiques directes et indirectes de 843 millions $ par année. Elle génère plus de 4000 emplois.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!