WASHINGTON — Sophie Grégoire a prononcé lundi matin l’allocution d’ouverture d’une conférence consacrée aux filles et au leadership, à Washington.

La femme du premier ministre canadien a encouragé les jeunes femmes à croire en elles et à reconnaître leur capacité de modeler le monde à leur façon.

Mme Grégoire a rappelé qu’elle avait elle-même souffert de troubles de l’alimentation lorsqu’elle était plus jeune, et elle a évoqué le manque de confiance que vivent souvent les jeunes filles face à leur apparence physique ou à leurs capacités véritables.

Des centaines de jeunes femmes participent à cette conférence organisée sous l’égide de la fondation «Girl Up» des Nations unies.

Mme Grégoire a aussi évoqué les divers programmes de développement international mis en place par le gouvernement canadien et destinés spécifiquement aux femmes. Elle a aussi soutenu que les sociétés où les femmes ont un certain pouvoir sont plus prospères.

Sortant parfois de son texte préparé, bien à l’aise en déambulant sur scène, Sophie Grégoire a reçu une ovation au début et à la fin de son discours. Elle a terminé son allocution en citant la jeune poétesse canadienne d’origine indienne Rupi Kaur, populaire sur les médias sociaux.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!