JASON FRANSON JASON FRANSON / La Presse Canadienne

EDMONTON — La première ministre de l’Alberta, Rachel Notley, a déploré, lundi, que trois groupes autochtones aient choisi de boycotter une réunion en marge du Conseil de la fédération.

L’Assemblée des Premières Nations (APN), le Ralliement national des Métis (RNM) et le regroupement inuit Tapiriit Kanatami (ITK) ont annoncé qu’ils se retiraient de la réunion. Ils exigent d’être inclus en tant que partenaires égaux au sein du Conseil de la fédération, qui regroupe les premiers ministres des 13 provinces et territoires.

Deux autres grandes organisations autochtones ont quand même participé à cette réunion: le Congrès des peuples autochtones et l’Association des femmes autochtones du Canada.

En point de presse avant la rencontre lundi, Mme Notley a dit trouver «malheureux» que des groupes ne se soient pas présentés, car c’était l’occasion pour tous d’entamer une «conversation». Elle a déclaré vouloir discuter entre autres de la situation socio-économique des femmes autochtones.

«Nous avons hâte d’avoir des conversations à propos des enjeux qu’ils ont soulevés aujourd’hui. Nous avons hâte d’avoir l’opportunité de les rencontrer dans l’avenir», a-t-elle dit.

Le Québec était représenté à cette rencontre par le ministre responsable des Affaires autochtones, Geoffrey Kelley, qui a dit que les groupes autochtones réfractaires soulevaient des enjeux compliqués «d’ordre constitutionnel».

«C’est la présence à des rencontres comme celle d’aujourd’hui (lundi) qui va nous aider à trouver des solutions à ce genre de questions», a déclaré le ministre.

Le premier ministre Philippe Couillard sera présent à Edmonton mardi et mercredi, alors qu’aura lieu la traditionnelle rencontre des leaders provinciaux et territoriaux. Mme Notley a indiqué par voie de communiqué qu’ils allaient d’abord discuter d’emplois, de croissance économique, de relations canado-américaines, de commerce et d’infrastructures, avant de se pencher sur des enjeux tels que la légalisation du cannabis, l’arrêt Jordan et les opioïdes.

M. Couillard présentera aussi sa Politique d’affirmation du Québec, qui vise essentiellement à créer les conditions favorables à la reprise d’éventuelles négociations constitutionnelles.

Le Conseil de la fédération a été créé en 2003 pour permettre aux premiers ministres de tisser des liens plus étroits.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!