MONTRÉAL — Un mandat d’arrestation a été lancé à Montréal contre un imam jordanien, accusé d’avoir livré en décembre un prêche dénigrant les Juifs.

L’unité des crimes haineux du Service de police de la Ville de Montréal (SPVM) a fait enquête au sujet du prêche prononcé dans une mosquée montréalaise.

Un juge du Québec a signé le mandat d’arrestation la semaine dernière contre Moh’d Mousa Hussein Nasr, aussi connu comme l’imam Cheikh Muhammad ibn Musa Al Nasr.

Il est accusé d’un chef d’incitation à la haine. Les autorités ne savent pas où il se trouve.

Une vidéo du prêche prononcé à la mosquée Dar al-Arqam montre l’imam disant que les Juifs sont ce qui se fait «de pire dans l’humanité» et souhaiter leur massacre aux mains des musulmans.

Elle a été mise en ligne et diffusée largement sur le site YouTube.

Michael Mostyn, de l’organisme B’nai Brith Canada, espère que les autorités fédérales feront tout ce qui est en leur pouvoir pour que l’homme subisse un procès au Canada.

«Il est très important que les gens sachent que même s’ils ne sont pas citoyens ou résidents canadiens, s’ils viennent dans ce pays et qu’ils prêchent la haine contre un groupe spécifique (…) le Canada ne va pas accepter un tel comportement et il y aura des conséquences», a dit M. Mostyn.

Il a précisé que ses tentatives de joindre la mosquée pour faire retirer la vidéo ou obtenir des excuses étaient restées vaines.

Un appel fait par La Presse canadienne à la mosquée lundi est resté sans réponse dans l’immédiat.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!