Graeme Roy Graeme Roy / La Presse Canadienne

La société mère de l’entreprise torontoise Ashley Madison, spécialisée dans les aventures extraconjugales, a indiqué lundi avoir conclu une entente de 11,2 millions $ US pour régler des actions collectives américaines liées à une importante brèche de sécurité survenue il y a deux ans.

Ruby, autrefois connue sous le nom d’Avid Life Media, a précisé que le règlement devrait d’abord être approuvé par la cour du district de l’Est du Missouri, aux États-Unis, où les poursuites ont été regroupées.

Les poursuites avaient été lancées à la suite d’une cyberattaque qui a mis au jour les informations personnelles et financières de millions de clients du site internet. Elles faisaient valoir qu’Ashley Madison avait trompé les consommateurs au sujet de ses mesures de sécurité et que ses systèmes de protection étaient inadéquats.

La société a nié avoir mal agi, mais a accepté de régler les poursuites pour «éviter l’incertitude, les dépenses et les inconvénients associés aux litiges en cours».

Elle a ajouté que davantage d’informations au sujet du règlement et du processus de réclamation seraient dévoilées si la proposition de règlement était approuvée.

À la fin de l’an dernier, la société a indiqué avoir versé plus de 1,6 million $ US en règlements liés à une enquête de la Federal Trade Commission des États-Unis. La moitié de cet argent est allée à la FTC, tandis que l’autre a été versée aux États qui participaient à l’enquête.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!