Getty Images/Monkey Business

SAINT-JEAN, T.-N.-L. — Un comité d’experts recommande au gouvernement de Terre-Neuve-et-Labrador d’abandonner sa politique d’inclusion dans les salles de classe.

Le groupe de travail de quatre membres a mené un examen approfondi du système d’éducation couvrant la maternelle à la 12e année, et a découvert que les élèves, parents et enseignants de la province étaient convaincus que les politiques entourant les enfants à besoins particuliers sont déficientes.

Le rapport publié mardi estime que le ministère de l’Éducation de la province devrait abandonner sa politique d’inclusion, qui date de 1996, et développer une nouvelle approche pour s’occuper des enfants ayant des besoins particuliers.

Le rapport ajoute que les élèves souffrant de troubles de l’apprentissage spécifiques n’obtenaient que peu d’aide, de sorte qu’ils présentaient encore davantage de retards dans leur cheminement.

Le comité suggère donc un système d’«instruction par petits groupes», à l’intérieur comme à l’extérieur des classes ordinaires.

Des plans individuels devraient également être utilisés afin de s’assurer que tous les enfants demeurent à l’école toute la journée et d’empêcher que des élèves à besoins particuliers ne soient renvoyés à la maison.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!