REGINA — Canadian Tire présente ses excuses après qu’un client autochtone eut été accusé de tentative de vol et expulsé de force de l’une de ses succursales à Regina, en Saskatchewan.

Kamao Cappo affirme qu’il s’était rendu dans un magasin du grand détaillant dans l’est de la ville, mercredi, pour se procurer une tronçonneuse, une chaîne supplémentaire et de l’huile.

Une fois à la caisse, il aurait décidé d’opter pour un autre type d’huile. Il dit avoir laissé les produits au service à la clientèle, tous dans la boîte de la scie à chaîne pour que l’employé puisse facilement les manipuler.

M. Cappo affirme qu’à son retour dans les allées du magasin, un employé l’a accusé de tenter de commettre un vol à l’étalage et l’a sommé de partir — une confrontation qu’il a filmée sur son cellulaire et dont il a publié la vidéo sur Facebook.

M. Cappo nie avoir tenté de voler quoi que ce soit et estime avoir été la cible de discrimination envers les Premières Nations. Il dit avoir été poussé contre des étagères après qu’il eut refusé de partir.

«Nous sommes entrés dans nos vêtements de travail pour acheter une scie à chaîne, a-t-il exposé en entrevue avec CTV News. Si une personne blanche était entrée dans ses vêtements de travail, je ne crois pas que ça se serait produit du tout.»

La direction de Canadian Tire a déclaré par communiqué qu’elle se penche sur cet incident et qu’elle a directement contacté M. Cappo.

Ce dernier dit souffrir d’une condition cardiaque et avoir été blessé durant l’escarmouche. Il a déposé une plainte à la police et envisage d’entamer une poursuite.

La porte-parole du service de police de Regina, Elizabeth Popowic, précise que l’affaire est traitée comme un cas de voie de fait.

L’incident est survenu le jour même où s’ouvrait à Regina la seconde journée de la rencontre annuelle de l’Assemblée des Premières Nations. Son chef national, Perry Bellegarde, y a livré un plaidoyer contre le racisme au Canada.

______

Sur Internet:

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!