Darryl Dyck/La Presse canadienne Près de Cache Creek, en Colombie-Britannique

100 MILE HOUSE, C.-B. — Alors que le premier ministre Justin Trudeau demandait aux Canadiens de faire un don à la Croix-Rouge pour aider les communautés et les familles touchées par les feux de forêt en Colombie-Britannique, les résidents de la petite communauté de Clinton, dans la région de Cariboo, ont reçu l’ordre de quitter leur domicile.

Clinton est situé à environ 120 kilomètres au nord-ouest de Kamloops.

Cet ordre d’évacuation a été donné après que les autorités eurent levé des alertes d’évacuation pour un secteur de la région de South Cariboo, en Colombie-Britannique, durement touchée par les feux de forêt.

Elles craignent toutefois que les chaudes températures et les orages déclenchent de nouveaux incendies dans ce secteur au cours de la semaine prochaine.

La population de 100 Mile House et des environs n’a plus à demeurer sur le pied d’alerte, même si les autorités l’ont prévenue qu’un nouvel ordre d’évacuation demeurait une possibilité.

Justin Trudeau, qui était à Revelstoke samedi, dans le sud-est de la Colombie-Britannique, a déclaré qu’il se préparait à voyager à plusieurs endroits en Colombie-Britannique, afin de visiter les communautés qui ont été touchées par les incendies cet été.

«Je vais me rendre dans certaines des régions touchées dans les prochains jours pour voir l’étendue des dégâts», a-t-il déclaré.

«Mais surtout pour remercier les premiers intervenants qui font un travail extraordinaire et qui travaillent sans relâche pendant de longues heures, pendant des jours et des semaines pour sauver nos maisons, pour protéger nos communautés».

Justin Trudeau a invité les citoyens envoyer un message texte à la Croix-Rouge pour faire un don en argent aux sinistrés.

«Ceux d’entre nous qui connaissent la Colombie-Britannique adorent la Colombie-Britannique, et nous voulons faire ce que nous pouvons pour l’aider», a-t-il déclaré.

«C’est ce que nous sommes en tant que Canadiens. Nous aidons nos voisins. Nous prenons soin de nos amis. Nous nous entraidons lors des moments difficiles».

Les pompiers luttaient samedi contre 148 incendies encore en activité dans l’ensemble de la province.

Environnement Canada prévoit des températures pouvant dépasser les 30 degrés Celsius dans le sud de l’Intérieur, une des trois grandes régions de la province, au cours de la semaine prochaine. Selon le Service de la faune de la Colombie-Britannique, les forêts seront plus sèches que la normale.

Selon le porte-parole du service des incendies, Kevin Skrepnek, aucune précipitation n’est prévue pour le sud de la province. Des températures sous-tropicales pourraient même provoquer des orages vers la fin de la semaine.

«Si un orage éclate jeudi, comme le prévoit la météo, cela pourrait créer une très dangereuse situation, au point de déclencher de nouveaux feux de forêt», a-t-il déclaré.

Selon M. Skrepnek, les interventions des équipes de pompiers deviennent plus difficiles dans certains secteurs à cause du retour des résidants chez eux.

«On rapporte de nombreux incidents impliquant des gens retournant dans des secteurs où les pompiers combattent activement des incendies», a-t-il raconté.

Le directeur général du Centre de gestion des urgences de la province, Chris Duffy, a indiqué qu’environ 3700 personnes demeuraient touchées par 18 ordres d’évacuation.

Des vols et des actes de vandalisme ont été dénoncés. M. Skrepnek affirme que le Service de la faune collabore avec la GRC afin de régler ce problème.

La sergente d’état-major Annie Linteau de la GRC ne rapporte aucune arrestation. Des contraventions ont toutefois été remises à des gens qui ne respectaient pas l’interdiction d’allumer des feux de camp.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!