Fred Chartrand | La Presse canadienne

VANCOUVER — Le premier ministre Justin Trudeau dit regretter les commentaires qu’il a faits au sujet du sénateur Patrick Brazeau dans une récente entrevue accordée au magazine Rolling Stone.

Des militants autochtones ont dénoncé les propos de M. Trudeau rapportés dans le numéro d’août du magazine américain. Il a parlé de M. Brazeau comme d’un «sénateur dur à cuire et pugnace issu d’une communauté autochtone».

Les commentaires de M. Trudeau faisaient référence à sa victoire, en 2012, dans un combat de boxe contre M. Brazeau ayant servi à recueillir des fonds pour une oeuvre de charité. Patrick Brazeau est originaire de la réserve algonquine de Kitigan Zibi, au Québec.

En entrevue avec la station CBC Radio One, à Vancouver, M. Trudeau a dit regretter son choix de mots pour décrire le sénateur.

Il a ajouté que sa façon de parler de M. Brazeau «ne contribue pas à l’esprit positif de la réconciliation».

Justin Trudeau a souligné que son gouvernement et lui travaillaient avec les communautés et leaders autochtones et qu’il reconnaissait qu’il y avait «beaucoup d’habitudes à changer».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!