OTTAWA — La ministre fédérale des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, s’envolera vers les Philippines pour participer au forum régional de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE), samedi et dimanche.

La diplomate en chef du Canada rencontrera des ministres et cadres supérieurs responsables des Affaires étrangères des 10 États membres de l’ANASE — un regroupement dont Ottawa ne fait pas partie, mais au sein duquel il a un statut de partenaire de dialogue.

Elle compte profiter de l’occasion pour «défendre les intérêts du Canada en matière de sécurité régionale», «militer pour le respect des droits de la personne» et «appuyer l’État de droit», est-il précisé dans un communiqué transmis vendredi pour annoncer sa visite à Manille.

Le pays hôte de l’événement est dirigé par un président autoritaire, Rodrigo Duterte, qui livre une guerre sanglante aux narcotrafiquants et qui est soupçonné d’avoir ordonné des exécutions sommaires dans sa croisade.

Selon ce qu’a indiqué vendredi une source gouvernementale canadienne, il n’est pas prévu que Chrystia Freeland rencontre le controversé dirigeant des Philippines pendant son passage au pays.

L’Associated Press a rapporté jeudi que le secrétaire d’État américain Rex Tillerson, qui doit aussi prendre part à l’événement, devrait soulever l’enjeu des droits de la personne dans ses échanges avec les Philippins.

En septembre 2016, lorsqu’il avait été informé que la précédente administration de Barack Obama s’était dite préoccupée par la situation des droits de la personne dans l’archipel, le président Duterte avait traité le président américain de «fils de pute».

Il avait ensuite plaidé que son intention n’était pas d’insulter le président Obama, qui avait réagi à l’affront en annulant une rencontre prévue avec le Philippin. Les deux chefs d’État avaient finalement eu un tête-à-tête en marge du sommet de l’ANASE à Vientiane, au Laos.

Programme chargé

La ministre Freeland ne chômera pas dans les jours qui suivront puisque le début officiel de la renégociation de l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA), un dossier dont elle est aussi responsable, pointe à l’horizon.

Avant de se rendre à Washington, où se met en branle le 16 août prochain la première ronde de pourparlers entre les représentants des États-Unis, du Mexique et du Canada, elle sera à Ottawa, le 14 août, pour présenter les priorités du Canada devant un comité parlementaire.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!