MONTRÉAL — L’état d’urgence a été levé samedi à 17 h 00 à Napierville, en Montérégie, près de 24 heures après les inondations causées par une pluie diluvienne.

En après-midi, la municipalité recensait entre 200 et 250 bâtiments inondés par des refoulements d’égouts qui n’ont pu absorber la pluie intense qui s’est déversée en l’espace de deux heures et demie, vendredi soir, vers l’heure du souper.

En entrevue à La Presse canadienne, le maire suppléant Daniel Dumontier a expliqué que les employés municipaux des travaux publics et du service des incendies avaient dû procéder à la vérification des réseaux d’égout et d’aqueduc avant de pouvoir lever l’état d’urgence.

Selon M. Dumontier, il n’y avait plus de risque de débordement nulle part en début de soirée quoique le niveau de la rivière l’Acadie demeure élevé sans être alarmant.

L’heure est donc au nettoyage pour les citoyens touchés par ces inondations, qui doivent d’abord se tourner vers leurs assureurs.

Les violents orages et la grêle qui ont frappé la région vendredi ont causé des dégâts importants, en plus de priver d’électricité des milliers d’abonnés.

Saint-Constant et Saint-Isidore figurent également parmi les municipalités les plus touchées. Des arbres ont été déracinés par la force des vents. Un producteur de poivrons a perdu toute sa récolte, en raison de la grêle.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!