THE CANADIAN PRESS/Darryl Dyck

VANCOUVER — La qualité de l’air demeure mauvaise dans la moitié méridionale de la Colombie-Britannique alors que les conditions de sécheresse continuent de favoriser les feux de forêt.

La directrice générale adjointe de la santé publique de la province, la Dre Bonnie Henry, a indiqué que les hôpitaux avaient accueilli un plus grand nombre de patients souffrant de problèmes respiratoires ou d’autres conditions reliées à la fumée et à la chaleur, surtout dans la région des Basses-Terres continentales.

Elle a ajouté que certains centres hospitaliers avaient accueilli deux fois plus de patients qu’à l’accoutumée. La Santé publique continue de rappeler à la population de prendre des mesures de précaution comme éviter de s’exercer à l’extérieur.

Environnement Canada a maintenu une alerte pour la qualité de l’air. L’avis s’étend de la partie orientale de l’île de Vancouver jusqu’à Elk Valley, près des limites entre la Colombie-Britannique et l’Alberta, et même jusqu’à Prince George.

Les gens souffrants de problème de santé, les enfants et les vieillards sont priés de rester à l’intérieur. Il est recommandé de faire fonctionner un climatiseur pour rafraîchir et filtrer l’air, de garder les médicaments nécessaires sous la main et de bien s’abreuver.

Le nombre de feux de forêt dans la province s’élève à 125. Les autorités provinciales s’attendent à une nouvelle recrudescence des incendies à cause des températures chaudes et du temps sec annoncés au cours des prochains jours.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!