SAINT-JOSEPH-DE-BEAUCE, Qc — Une tornade d’intensité modérée (F1) sur l’échelle de Fujita a touché terre samedi après-midi vers 15 h 30 à Saint-Joseph-de-Beauce, selon Environnement Canada.

Le phénomène météorologique s’est imbriqué dans une vaste zone d’averses et d’orages qui survolait la région.

Des vents estimés à près de 150 km/h ont soufflé sur le secteur et causé des dommages sur plus d’un kilomètre.

Des arbres ont été déracinés ou cassés, des toitures endommagées, des bâtiments de ferme pour certains lourdement endommagés et des garages soufflés, indique le météorologue René Héroux.

Le spécialiste s’est rendu sur les lieux, notamment pour déterminer la nature du phénomène du météorologique.

M. Héroux a confirmé qu’il s’agissait bien d’une tornade et non d’une microrafale. Même si les dommages sont similaires, il s’agit de deux phénomènes.

«Dans le cas de la microrafale, les vents soufflent en ligne droite et c’est beaucoup plus large que long, a-t-il expliqué en entrevue à La Presse canadienne. Tandis que dans le cas d’une tornade, c’est un tourbillon avec un fort effet de succion. Ça cherche à soulever les objets, que ce soit les toitures ou les fondations. C’est beaucoup plus étroit, mais d’une certaine longueur.»

L’échelle de Fujita sert à classer les tornades par ordre de gravité. Elle va de F0 à F5, où F0 est la plus faible intensité.

De cinq à six tornades se produisent en moyenne chaque été au Québec, généralement d’intensité F0 ou F1. Le phénomène n’est pas rare, mais difficile à prévoir.

La tornade de Maskinongé avait ravagé la région de Trois-Rivières en 1991 est l’une des plus puissantes à avoir frappé le Québec. Elle avait causé des dégâts estimés à 17 millions $.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!