Gerry Broome Gerry Broome / The Associated Press

MONTRÉAL — La romancière à succès Louise Penny a annoncé qu’elle recevra prochainement l’ex-président américain Bill Clinton et sa famille dans le village pittoresque de North Hatley, en Estrie.

Différentes sources rapportent que M. Clinton et sa femme, l’ancienne secrétaire d’État et candidate à la présidence Hillary Clinton, séjourneront au Manoir Hovey, mais l’hôtel de renom ne l’a pas confirmé.

Ils voyageront en compagnie de leur fille, Chelsea, et de leurs deux petits-enfants.

«Comme vous l’avez peut-être entendu, le président et la secrétaire Clinton, avec leurs proches et chers amis, seront en visite dans les Cantons-de-l’Est à la mi-août, en tant que mes invités, pour une brève escapade privée», a déclaré Mme Penny par l’entremise de son agent.

«Ils exploreront la belle région, profiteront des paysages et surtout, relaxeront. Nous comprenons entièrement votre intérêt, bien sûr, mais j’espère que vous respecterez leur intimité», a ajouté l’auteure.

L’amitié qui unit Louise Penny et les Clinton est déjà bien étayée. Lorsque son mari, Michael Whitehead, est décédé en septembre dernier, Hillary Clinton lui avait fait parvenir une lettre de condoléances, même si elle se trouvait dans la dernière ligne droite de sa campagne électorale.

Mardi, Radio-Canada rapportait que le Secret Service américain — chargé notamment de la protection des ex-présidents — avait inspecté la propriété située sur la rive du Massawippi la semaine précédente, en vue de l’arrivée des Clinton, prévue dimanche.

Ils y resteraient jusqu’au 19 août.

Le Manoir Hovey occupe le 27e rang du classement des 100 meilleurs hôtels au monde du magazine «Travel + Leisure» cette année.

Le gérant de l’hôtel soutient qu’il a déjà accueilli des invités célèbres et des dignitaires.

«Évidemment, au Manoir Hovey, ils sont toujours très discrets sur qui les visite», a expliqué la porte-parole de Tourisme Cantons-de-l’Est, Danie Béliveau.

«Mais il y a eu des fuites parce que les services de sécurité sont venus faire leur inspection, alors ça a mis la puce à l’oreille aux gens», a-t-elle poursuivi.

Mme Béliveau estime que cette prestigieuse visite à North Hatley, une petite municipalité de quelque 750 habitants, à 150 kilomètres à l’est de Montréal, stimulera le tourisme dans la région.

«Je pense qu’il y a beaucoup de gens qui vont se dire « Si c’est bien pour les Clinton, c’est vraiment un endroit où je veux aller! »», a-t-elle prédit.

Les vacances des Clinton en sol québécois surviennent quelques mois après que la visite de l’ex-président américain Barack Obama à Montréal, où il a prononcé un discours.

Le directeur général de la municipalité de North Hatley, Daniel Décary, ne croit pas que leur passage touchera les résidants.

«Pendant l’été, il y a beaucoup de gens en ville, donc on ne peut pas savoir s’ils viennent ici parce que quelqu’un d’autre est en ville, a-t-il soutenu. Je crois que nos citoyens sont assez fiers que leur communauté attire ce genre de célébrités. Mais selon le genre de vacances que ces gens veulent, nous les voyons, ou des fois pas du tout.»

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!