THE CANADIAN PRESS Chrystia Freeland.

OTTAWA — Le gouvernement fédéral déploiera jusqu’à 20 agents de police en Irak dans le cadre de la lutte contre le groupe armé État islamique.

À la fin du mois de juin, Ottawa avait prolongé de deux ans la mission des Forces armées canadiennes en Irak.

Les policiers, des hommes comme des femmes, apporteront leur soutien au rétablissement d’une présence policière locale dans les régions récemment reprises aux djihadistes. Ils conseilleront également leurs homologues irakiens en matière de diversité des genres et de droits de la personne.

À l’heure actuelle, trois policiers canadiens se trouvent en Irak, et un quatrième est attendu le mois prochain.

Les autres suivront de manière graduelle au cours des deux prochaines années.

La ministre des Affaires étrangères, Chrystia Freeland, a déclaré qu’ils contribueront à la stabilisation de ce pays dans la tourmente.

Cette mission s’aligne avec les efforts du Canada pour soutenir les femmes et les filles «qui sont parmi les plus gravement touchées par le conflit en Irak», a pour sa part souligné la ministre du Développement international, Marie-Claude Bibeau.

«Cette mission donne aux policières canadiennes une occasion sans pareille de former et de conseiller des policiers irakiens, ainsi que de contribuer de façon positive à la stabilité, à la sécurité et à la prospérité à long terme», a-t-elle ajouté.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!