MONTRÉAL — La Société de protection des forêts contre le feu (SOPFEU) déploiera des ressources supplémentaires en Colombie-Britannique à compter de mardi.

Comme elle l’avait fait plus tôt durant le mois d’août et en juillet, elle dépêchera sur place 40 pompiers, deux chefs de section et un représentant d’agence.

Ces trois derniers serviront d’interlocuteurs aux autorités locales et ils se chargeront également de diriger la quarantaine de sapeurs.

Depuis le début de l’été, la SOPFEU ne s’est pas contentée d’envoyer du personnel en Colombie-Britannique. Déjà, en juillet, l’organisation y avait envoyé du matériel, comme des tuyaux et des pompes motorisées, ainsi que des avions-citernes.

Par ailleurs, la Société de protection des forêts contre le feu fournit présentement deux de ces mêmes appareils à l’Ontario.

Ces différentes pièces d’équipement sont prêtées pour une durée indéterminée.

Par contre, le personnel, qui sera dépêché en Colombie-Britannique à partir de mardi, a déjà une bonne idée du moment où il pourra rentrer au bercail.

«Ce sera une mission de 14 à 18 jours parce que le travail est très lourd et physique», a expliqué l’agente à la prévention et à l’information de la SOPFEU, Josée Poitras, en entrevue avec La Presse canadienne.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!