Fred Chartrand/La Presse canadienne Carolyn Bennett,

OTTAWA — Le gouvernement fédéral annonce avoir conclu une entente sur l’autonomie gouvernementale en matière d’éducation avec 23 Premières Nations de l’Ontario, un accord qu’il qualifie d’«historique».

L’entente avec les Premières Nations Anishinabek de l’Ontario, qui conclut plus de 20 ans de négociations, reconnaît que celles-ci ont le contrôle de l’éducation de la prématernelle à la 12e année dans leurs réserves.

Elle permet également aux Premières Nations d’obtenir le contrôle administratif sur le financement de l’éducation postsecondaire.

La ministre des Affaires autochtones et du Nord, Carolyn Bennett, affirme que l’entente démontre un engagement à faire progresser l’autonomie des Premières Nations et met la table pour inspirer le changement transformationnel dans les collectivités Anishinabek partout en Ontario.

Le chef du grand conseil de la Nation Anishinabek, Patrick Wedaseh Madahbee, précise que les collectivités de la Nation Anishinabek ont cherché pendant longtemps à obtenir le pouvoir d’éduquer leurs enfants, à leur façon.

Ottawa souligne que l’entente établit un processus permettant à d’autres Premières Nations Anishinabek et à d’autres Premières Nations en Ontario d’adhérer au système d’éducation anishinabek dans l’avenir si elles le souhaitent.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!