Justin Tang Justin Tang / La Presse Canadienne

CORNWALL, Ont. — Les élus municipaux de Cornwall, en Ontario, se disaient rassurés, mercredi, à l’issue d’une rencontre avec le ministre fédéral de la Sécurité publique concernant l’arrivée prochaine de demandeurs d’asile dans un camp temporaire.

La conseillère municipale Bernadette Clement a indiqué que la rencontre avec Ralph Goodale avait duré environ une heure.

Des élus municipaux dénonçaient plus tôt cette semaine le manque d’information concernant ce projet du gouvernement fédéral d’héberger dans des tentes à Cornwall des centaines de demandeurs d’asile, le temps d’étudier la recevabilité de leur requête.

Des militaires érigent déjà des tentes sur les terrains du Centre NAV, un centre de conférences privé de 28 hectares. Ces tentes pourront accueillir jusqu’à 500 de ces demandeurs du statut de réfugié qui ont franchi de façon irrégulière la frontière canadienne au Québec.

Il s’agit surtout d’Haïtiens qui craignent de perdre le «statut de protection temporaire» accordé par le président Barack Obama à la suite du tremblement de terre dévastateur de 2010 dans leur pays. Le président Donald Trump menace de leur retirer ce statut particulier et de les renvoyer en Haïti.

Selon la conseillère municipale Clement, le ministre Goodale a promis qu’Ottawa mettra en place une interface pour que les élus locaux aient toute l’information que pourrait réclamer la population. Les élus municipaux ont été rassurés par les propos du ministre, qui a pris le temps de répondre à toutes les interrogations, selon la conseillère.

Dans une rencontre précédente, les élus municipaux avaient appris que le «village de tentes» constituait une solution temporaire, jusqu’à ce que commence l’hiver.

Le ministre Goodale avait visité le camp temporaire avant de rencontrer les élus municipaux de Cornwall, mercredi.

Par communiqué, M. Goodale a rappelé que de tels refuges visent à héberger provisoirement les demandeurs d’asile «pendant qu’ils attendent leur entrevue avec les agents d’immigration qui auront à déterminer leur admissibilité à une audience devant la Commission de l’immigration et du statut de réfugié».

Le ministre a tenu à remercier les employés du centre NAV et la collectivité de Cornwall pour leur compréhension.

«J’ai été à même de constater, autant au centre NAV qu’à Saint-Bernard-de-Lacolle plus tôt cette semaine, que les demandeurs d’asile sont traités avec professionnalisme et compassion et que le maintien de la sécurité et de la sûreté des Canadiens est assuré», a-t-il déclaré.

Aussi dans National :

Nous sommes présentement en train de tester une nouvelle plateforme de commentaires sur notre site web. Grâce à Facebook Comments, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!