EDMONTON — L’audience pendant laquelle les avocats d’Omar Khadr devaient demander un assouplissement de ses conditions de libération sous caution a été annulée sans explication.

L’audience devait se dérouler jeudi à Edmonton. On ne sait pas à quel moment elle sera reprise.

Ses avocats demandent à la justice d’octroyer à l’ancien détenu du camp de Guantanamo Bay des rencontres sans supervision avec sa soeur.

M. Khadr demande également un accès sans restrictions à internet et davantage de liberté de mouvement au Canada pendant sa libération sous caution, en attendant que soit entendu l’appel de sa condamnation par la commission militaire américaine qui l’a reconnu coupable de cinq crimes de guerre présumés.

L’homme de 30 ans rappelle qu’aucun problème n’est survenu depuis qu’il a obtenu une libération sous caution il y a deux ans.

Il ne peut actuellement être en contact avec sa soeur Zaynab Khadr qu’en présence d’un de ses avocats ou d’un agent de libération conditionnelle. M. Khadr explique qu’il veut renouer avec sa famille et qu’il est assez vieux pour ne plus être influençable.

Zaynab Khadr et sa mère avaient suscité la furie de plusieurs Canadiens il y a quelques années en témoignant de leur appui au groupe terroriste Al-Qaïda. Zaynab vivrait actuellement au Soudan avec son quatrième mari, mais aurait l’intention de visiter le Canada bientôt.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!