OTTAWA — Le caucus conservateur entamait mercredi une rencontre de plusieurs jours à Winnipeg.

Le nouveau chef de la formation, Andrew Scheer, a passé l’été à sillonner le pays pour se présenter aux Canadiens, dans la foulée de sa victoire très serrée lors de la course à la chefferie en mai.

M. Scheer a confié à La Presse canadienne qu’il souhaitait convaincre les Canadiens que sa formation et lui représentent une solution de rechange viable au Parti libéral de Justin Trudeau.

Les conservateurs profiteront ainsi de la reprise des travaux parlementaires pour soulever le paiement de 10 millions $ consenti à Omar Khadr, l’afflux de demandeurs d’asile à la frontière avec les États-Unis et la décision du ministre des Finances de lancer des consultations concernant l’abolition d’échappatoires fiscales dont profitent un nombre grandissant de petites entreprises.

Cette dernière question est si explosive qu’elle se retrouve au coeur des discussions du caucus libéral, qui se rencontre lui aussi cette semaine à Kelowna, en Colombie-Britannique.

Le cabinet fantôme annoncé par M. Scheer la semaine dernière informera le reste de l’équipe conservatrice des développements dans différents dossiers. Des rencontres régionales sont aussi prévues, tout comme des rencontres avec les conservateurs manitobains.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!