Les gouvernements du Canada et du Québec investiront conjointement 21M$ dans des infrastructures de recherche de neuf collèges et cégeps de l’île de Montréal.

Quatorze projets sont touchés par ces investissements, qui concernent principalement des infrastructures dans des domaines d’études comme la santé, l’ingénierie ou les technologies.

Le Collège de Rosemont, qui va pouvoir réaliser cinq projets grâce à ce financement, pourra par exemple réaménager des laboratoires audiométriques, améliorer des laboratoires d’informatique ou encore installer un outil de simulation pour la formation en soins infirmiers.

«La totalité des fonds accordés permettra aux campus d’améliorer et de moderniser leurs installations de recherche et d’augmenter leur viabilité environnementale» a indiqué David Lametti, secrétaire parlementaire de Navdeep Bains, ministre de l’Innovation, des Sciences et du Développement économique du Canada.

Parmi les 14 projets financés à Montréal, il y a celui du Collège Ahuntsic qui se dotera d’un laboratoire de génie civil et industriel. Le Collège George Vannier aura quant à lui un centre de santé animal et un laboratoire de chimie, a annoncé Hélène David, la ministre de l’Enseignement supérieur du Québec.

«Ces projets vont vraiment aider à faire des collèges du Québec des acteurs encore plus à la fine pointe des besoins de la société, de leurs programmes, de leurs étudiants et de leurs enseignants», s’est réjouie la ministre.

Si le milieu de l’enseignement postsecondaire a bien accueilli cette annonce, ces investissements ne feront pas oublier les 109M$ de coupes budgétaires enregistrées depuis 2011 dans les cégeps. Pour Anne Marie Duclos, doctorante en enseignement, ces investissements reflètent la volonté des gouvernements de favoriser l’économie du savoir au détriment des sciences humaines et sociales. «Au vu des coupes, cela aurait été plus pertinent de remettre cet argent dans les formations générales», a estimé la chercheuse.

Le gouvernement fédéral investira 9,88M$ dans ces projets, qui visent à favoriser «la formation d’étudiants pour des emplois bien rémunérés». Cet argent provient du Fonds d’investissement stratégique pour les établissements postsecondaires (FIS), qui s’élève à près de 2G$ et qui sert à la recherche et à l’innovation à travers le Canada.

Le Québec fournira pour sa part 11,24M$ pour ces 14 projets dans le cadre du Plan québécois des infrastructures. Le reste du financement, soit 125 000$, sera assuré par les établissements scolaires et des partenaires privés.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!