Nicholas Alexander Nicholas Alexander / La Presse Canadienne

WATERTON, Alb. — Un incendie de forêt qui menace le parc national des Lacs-Waterton, dans le sud-ouest de l’Alberta, force l’évacuation d’un village autochtone.

Les autorités de la tribu des Gens-du-Sang, au sud-ouest de Lethbridge, ont émis l’avis d’évacuation tôt mardi matin pour une cinquantaine de résidences de la réserve. Les autres résidants — dans environ 150 maisons — doivent se tenir prêts à quitter les lieux dans un court délai, a indiqué le chef des pompiers, Oscar Cotton.

À 4 h du matin, le brasier, qui évolue très rapidement, se trouvait à environ cinq kilomètres de la réserve, alors qu’il était à 20 ou 30 kilomètres à pareille heure la veille, a indiqué M. Cotton. Le chef des pompiers rappelle que les résidants, en plus des flammes, doivent aussi se méfier de la fumée dense qui menace d’envahir la région.

Le parc national des Lacs-Waterton avait déjà été évacué à la fin de la semaine dernière à cause de l’incendie de forêt qui s’approchait. Lundi soir, les services d’urgence de la province ont émis un avis d’évacuation obligatoire pour les résidants de l’arrondissement municipal de Pincher Creek No 9, situé au nord du parc national. Le comté de Cardston voisin a aussi déclaré l’état d’urgence et demandé à ses résidants de se rassembler au centre municipal de Cardston.

Selon Parcs Canada, l’incendie de Kenow couvrait lundi environ 114 kilomètres carrés et avait franchi depuis trois jours environ 11,5 kilomètres dans la vallée d’Akamina, vers la Colombie-Britannique. Lundi soir, il était déjà bien installé dans la vallée Cameron, le long de la route panoramique d’Akamina.

Les autorités signalent aussi qu’un autre incendie autour de Tamarack Basin devait prendre de l’ampleur et se diriger vers Blakiston Valley et la route panoramique Red Rock. Cet incendie pourrait même atteindre la ville de Waterton, admet Rick Kubian, de Parcs Canada, qui se fait toutefois rassurant.

Du temps pluvieux est prévu dans la région d’ici trois jours.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!