Environ la moitié des consommateurs canadiens récemment interrogés pour un sondage ont indiqué faire confiance aux véhicules autonomes pour se rendre à leur destination, mais seulement 30 pour cent d’entre eux remplaceraient leur véhicule actuel par une automobile qui se conduit elle-même.

Sans surprise, l’acceptation de la technologie de conduite autonome était plus répandue chez les jeunes répondants et chez ceux qui avaient des revenus ou des niveaux d’éducation plus élevés, a précisé l’étude de la firme de consultation DesRosiers Automotive Consultants.

Les répondants québécois sont ceux qui ont montré le plus haut niveau de confiance, à 56,8 pour cent, suivi par ceux de l’Ontario, à 51 pour cent, et des provinces atlantiques, à 50,1 pour cent.

Les répondants les moins confiants vis-à-vis les véhicules autonomes étaient ceux du Manitoba et de la Saskatchewan, à 45,1 pour cent, ainsi que ceux de l’Alberta et de la Colombie-Britannique, à 45,9 pour cent et 46,1 pour cent respectivement.

Aucun véhicule automobile autonome n’est encore en vente, mais certains d’entre eux procèdent à des essais dans plusieurs États, avec à leur bord un conducteur prêt à prendre le volant en cas de besoin.

Plusieurs entreprises, incluant le fournisseur de pièces automobiles Magna International (TSX:MAG), se sont lancées dans une course au lancement d’une nouvelle plateforme de conduite autonome.

Ces nouveaux véhicules pourraient essentiellement réduire le nombre de collisions lors de la conduite, limiter la durée des transports, entraîner des économies d’essence et réduire la congestion routière.

Cette enquête, la première de DesRosiers à ce sujet, a été complétée à la fin février à partir de réponses recueillies en ligne auprès de 4500 adultes à travers le pays. L’Association de la recherche et de l’intelligence marketing juge qu’il est impossible d’attribuer une marge d’erreur à un sondage réalisé sur internet puisque la méthode d’échantillonnage est non probabiliste.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!