Paul Chiasson Paul Chiasson / La Presse Canadienne

MONTRÉAL — Les pays soucieux de l’avenir de la planète ont lancé un mouvement favorable, depuis l’Accord de Paris, et ils doivent continuer sous cette impulsion, a plaidé vendredi le premier ministre du Canada, Justin Trudeau.

Le premier ministre assistait, vendredi après-midi, à une rencontre d’une vingtaine de ministres de l’Environnement, réunis à Montréal pour discuter de changements climatiques. Il s’est brièvement adressé à eux, en présence des médias.

«Les changements climatiques ne connaissent pas de frontières. Ils ont des répercussions sur nous tous. On n’a qu’à penser aux récentes catastrophes naturelles, des inondations aux ouragans; nous sommes confrontés au fait que de tels événements climatiques extrêmes deviennent de plus en plus courants», a affirmé le premier ministre.

«Il nous faut nous y préparer avec des politiques et des structures adéquates pour y faire face», a-t-il ajouté.

À la table, aux côtés de M. Trudeau, des représentants de l’Estonie, de l’Union européenne, des Îles Marshall, du Chili et du Brésil, notamment, étaient présents.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!