MONTRÉAL — Le député indépendant de Gaspé, Gaétan Lelièvre, a subi «un malaise qui lui a occasionné un évanouissement» lors d’un point de presse, vendredi, a indiqué son attaché politique.

Joël Chassé a précisé dans un communiqué qu’à la suite de son malaise, subi au site historique de Pointe-O’Hara, à Gaspé, le député Lelièvre s’était rendu au centre hospitalier, où il a passé divers examens médicaux; il a obtenu son congé de l’hôpital en fin d’après-midi.

M. Chassé indique que «sur recommandation du médecin, le député sera au repos et diminuera ses activités politiques au cours des prochaines semaines». M. Lelièvre est âgé de 55 ans.

Élu sous la bannière du Parti québécois aux élections générales de 2012, puis réélu en 2014, M. Lelièvre a reconnu par la suite qu’il avait reçu divers cadeaux de la firme de génie Roche alors qu’il était directeur général de la Ville de Gaspé — avant de se lancer en politique provinciale. La firme Roche avait alors obtenu des contrats de la Ville de Gaspé.

Le député Lelièvre a été chassé du caucus péquiste le 16 mai dernier et il siégeait depuis à titre d’indépendant à l’Assemblée nationale.

Au début de septembre, le chef péquiste, Jean-François Lisée, disait songer à réintégrer dans son équipe le député Lelièvre, tout en précisant que c’est le caucus qui devrait trancher «prochainement». Le caucus des députés péquistes s’est réuni vendredi dernier, juste avant le congrès national du parti à Montréal, mais M. Lelièvre n’a toujours pas été réintégré.

Dans le cabinet de Pauline Marois, M. Lelièvre avait été ministre délégué aux Régions et ministre responsable de la région de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!