Andrew Vaughan Andrew Vaughan / La Presse Canadienne

HALIFAX — L’équipage de la frégate canadienne NCSM St. John’s devra interrompre l’aide qu’il fournissait aux résidants d’une petite île des Caraïbes dévastée par l’ouragan Irma en raison de l’ouragan Maria qui menace la région.

Le capitaine de la frégate, Gord Noseworthy, a indiqué que le NCSM St. John’s quitterait l’île de Caïque du Sud mercredi.

Le commandant Noseworthy a ajouté que son équipe prévoyait revenir vers l’île dimanche, lorsque l’ouragan Maria se sera éloigné.

Maria pourrait se diriger vers ce secteur à partir de jeudi. L’oeil de l’ouragan sera dans les environs vendredi, et la tempête devrait commencer à se dissiper samedi, selon le commandant.

Il a ajouté que les 230 membres de l’équipage travailleraient fort pour préparer l’île au passage de cette nouvelle tempête avant leur départ.

L’île de quelque 1100 habitants, d’une superficie de 21 kilomètres carrés, a été ravagée par Irma, selon le capitaine de la frégate.

L’équipage a passé plusieurs jours à nettoyer les débris dans les rues, à livrer de l’eau et à aider à rétablir le courant.

«On se prépare maintenant à l’ouragan Maria et on espère pouvoir laisser (l’île) dans un meilleur état pour que (les résidants) puissent résister à cette tempête et, on espère, ne pas retomber au point où nous les avons trouvés il y a cinq jours», a-t-il expliqué en entrevue depuis le navire.

Lorsque la frégate est arrivée à la fin de la semaine dernière, des débris et des fils électriques jonchaient le sol, et plusieurs toits de maisons étaient arrachés, a-t-il décrit.

«C’est un état de désarroi. Il y avait de tout, allant des toits en aluminium au revêtement. L’objectif est maintenant de tout nettoyer et de sécuriser avant la tempête. Sinon, ils pourraient devenir des projectiles volants lors de la prochaine tempête», a-t-il poursuivi.

Son bateau est capable de transformer de l’eau salée en eau potable, en plus des quelque 10 000 litres d’eau qui ont été livrés par hélicoptère. Selon le commandant, la majorité des débris ont été retirés des rues de l’île.

Deux avions militaires Hercules CC-130J en provenance de la base militaire de Trenton, en Ontario, ont aussi été envoyés en renfort dans les Caraïbes.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!