MONTRÉAL — Yvon Lacasse demeure introuvable malgré les recherches de la Sûreté du Québec (SQ) qui se sont poursuivies, mardi, aux abords de la route 117 entre Val-d’Or et Rouyn-Noranda, en Abitibi-Témiscamingue.

Yvon Lacasse, 71 ans, manque à l’appel depuis le vol de son véhicule il y a cinq jours à une halte routière de Lachute, dans les Laurentides.

La police croit que le père de l’enfant qui a fait l’objet d’une alerte Amber la semaine dernière s’est emparé du véhicule de M. Lacasse, de modèle Honda CRV 2006, pour poursuivre sa cavale en Ontario.

Lundi, les recherches des policiers avaient été menées le long de la route 117 entre les régions de Mont-Tremblant, dans les Laurentides, et de Rouyn-Noranda, en Abitibi-Témiscamingue.

Tout comme ils l’avaient fait la veille, les enquêteurs de la SQ ont visité, mardi, des résidences et des commerces.

Ils ont visionné les bandes vidéo des caméras de surveillance d’entreprises qui auraient pu capter un véhicule ou d’autres indices.

Il est possible, selon la police, que M. Lacasse, un résident de la région de Lachute, ait été emmené malgré lui dans la fuite vers Rouyn-Noranda de l’homme qu’on tentait d’arrêter.

La SQ recherche depuis dimanche un autre témoin dans cette affaire. Il s’agit d’un homme âgé d’environ 40 ans qui aurait été aperçu dans les environs de Rouyn-Noranda en compagnie du père et de l’enfant.

Après une cavale de plusieurs centaines de kilomètres, le suspect et son fils ont été interceptés à bord du véhicule d’Yvon Lacasse en fin d’après-midi, vendredi, par des agents de la Police provinciale de l’Ontario dans la région de Renfrew, en Ontario.

L’enfant a été confié aux soins des services sociaux. Le suspect a été placé en détention provisoire avant d’être transporté dans un hôpital d’Ottawa; il s’y trouvait toujours, mardi matin.

Il a par ailleurs été accusé du meurtre au second degré de sa conjointe survenu la semaine dernière à Saint-Eustache, au nord de Montréal.

Yvon Lacasse mesure 1,67 mètre et pèse environ 45 kilos. Il est chauve et a les yeux bruns. Toute personne qui croit l’apercevoir, ou qui pourrait contribuer à le retrouver, doit communiquer avec le 911.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!