MONTRÉAL — Jusqu’au 8 octobre, une campagne appelée «Famille sans fumée» tentera de sensibiliser les parents québécois aux dangers de la fumée secondaire pour la santé des enfants.

La campagne est réalisée par l’organisation Capsana en partenariat avec plusieurs organismes publics et privés, notamment le ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec.

Malgré les méfaits toxiques connus de la fumée secondaire, un sondage Léger mené l’an dernier auprès de parents fumeurs révèlait qu’encore 24 % d’entre eux fument régulièrement ou à l’occasion en présence d’enfants dans la maison, et 17 % dans la voiture.

Contenant plus de 7000 substances toxiques, la fumée secondaire est particulièrement néfaste pour la santé des bébés et des jeunes enfants parce qu’ils respirent plus vite et que leurs poumons et leur système immunitaire ne sont pas encore totalement développés. L’exposition fréquente à cette fumée peut provoquer ou accentuer des problèmes respiratoires, comme la bronchite, la pneumonie, l’asthme, les rhumes et les otites chroniques.

Les intervenants estiment que la sensibilisation doit se poursuivre. Un site web famillesansfumee.ca offre de l’information et du soutien afin d’aider les parents à modifier leurs comportements.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!