Métro

L’ancien champion de patinage de vitesse, Marc Gagnon, ne subira pas de procès pour conduite avec les capacités affaiblies. Les procédures judiciaires ont été abandonnées lundi matin en raison de «délais déraisonnables».

Marc Gagnon a été arrêté à Mascouche en septembre 2007. Depuis, 52 mois se sont écoulés. L’avocate de la défense a indiqué que 34 de ces mois étaient imputables à la Couronne, qui a concédé être responsable de 18 mois de retard.

Le 10 mai, l’avocate de M. Gagnon, Roxane Hamelin, a déposé une requête en arrêt des procédures.

Le juge Michel Duceppe a finalement décidé d’accéder à la demande de la défense.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!