HALIFAX — Une association représentant les médecins de la Nouvelle-Écosse se tourne vers les tribunaux, accusant la province de bris de contrat et alléguant que le gouvernement libéral de Stephen McNeil a violé la confiance de ses membres.

L’une des présumées ententes rompues est liée à un mode de paiement en vertu duquel les médecins signaient un contrat incluant un salaire fixe versé par le ministère de la Santé, en échange de quoi ils s’engageaient à offrir une gamme de services, souvent dans des régions moins bien desservies.

Doctors Nova Scotia affirme que le ministère a récemment offert à 16 médecins des contrats ne contenant pas certaines clauses clés et qui ne reconnaissaient pas le syndicat comme étant leur agent négociateur.

Le groupe est également contrarié que la province n’ait pas accepté de reverser 4 millions $ dans un régime d’assurance-santé et d’assurance-dentaire que Doctors Nova Scotia avait mis sur pied.

Le président du syndicat, le Dr Andre Bernard, estime que les gestes du gouvernement rendent difficile le recrutement des quelque 100 nouveaux médecins par année que l’organisation juge nécessaires.

Une porte-parole du ministère de la Santé a indiqué que la province ne pouvait commenter les allégations du syndicat parce qu’elle n’a pas directement reçu les informations à ce sujet.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!