Wikipédia Le village des Éboulements.

MONTRÉAL — Le prochain maire de la municipalité des Éboulements, à Charlevoix, sera assurément Pierre Tremblay — mais les électeurs devront choisir lequel.

Les deux candidats qui briguent la mairie de ce village, situé à une centaine de kilomètres au nord-est de la ville de Québec, portent le même nom.

Si les Tremblay ont cette dénomination en commun, ils disent ne pas du tout partager la même vision pour la région.

L’un des candidats est le maire sortant, qui estime que la municipalité de 1330 habitants bordée du fleuve Saint-Laurent pourrait atteindre son plein potentiel avec plus de développement.

«Je considère qu’on a beaucoup de possibilités sur le plan touristique, sur le plan agricole, a-t-il expliqué en entrevue téléphonique avec La Presse canadienne. Il faut essayer de faire développer les avantages qu’on a ici»

L’autre Pierre Tremblay, actuellement conseiller municipal, veut procéder avec précaution.

Il craint que l’achat de résidences secondaires par des gens de l’extérieur ne fasse grimper en flèche la valeur de l’immobilier. Il se préoccupe du fardeau fiscal des agriculteurs qui pourrait s’en voir alourdi.

«Moi, j’y demeure depuis tout le temps et je suis une personne de transparence qui communique avec les autres beaucoup, a-t-il exposé. Le maire actuel garde un peu trop toutes les choses pour lui, il arrive au conseil et là il faut les adopter  »oui ou non », c’est trop vite à notre goût.»

Les homonymes, tous deux dans la soixantaine, disent ne pas être parents.

Leur nom de famille est le plus populaire au Québec: un pour cent de la population le portait en 2006.

Si l’on tape «Tremblay» dans le bottin téléphonique en ligne de la province, on obtient actuellement 1500 résultats.

Pour s’assurer que les électeurs puissent les distinguer, les deux hommes ont inscrit leur adresse sur leur matériel de campagne.

Puisque les photos sont interdites à proximité des urnes, l’adresse complète de chaque candidat figurera également au côté de son nom sur le bulletin de vote.

La municipalité a réalisé un tirage au sort pour déterminer lequel des deux Pierre Tremblay apparaîtra d’abord sur la liste.

Bien que de telles coïncidences soient rares, il ne s’agit pas d’une première.

Sur les 24 candidats qui ont récemment fait campagne pour le conseil municipal de Trout River, à Terre-Neuve-et-Labrador, dix portaient le nom de famille Crocker, et selon l’Associated Press, trois candidats du nom de Vasile Cepoi ont brigué la mairie d’une ville de Roumanie l’an dernier.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!