Sean Kilpatrick Andrew Scheer

SAINT-FÉLICIEN, Qc — Le gouvernement Trudeau ne doit pas s’avouer vaincu et doit tout faire pour protéger l’Accord de libre-échange nord-américain (ALÉNA) avant de songer à signer des ententes bilatérales avec les États-Unis et le Mexique, a souligné le chef du Parti conservateur, Andrew Scheer, jeudi.

Il a tenu ces propos lors de son passage au Lac-Saint-Jean pour épauler son candidat Rémy Leclerc en vue de l’élection partielle du 23 octobre.

«C’est essentiel pour le gouvernement canadien d’utiliser tous les outils pour protéger l’ALÉNA, a-t-il affirmé. Il y a beaucoup de bénéfices pour chaque Canadien dans chaque province et il n’est pas encore temps d’admettre la défaite.»

Le président américain Donald Trump a laissé entendre lors de la visite de Justin Trudeau à Washington, mercredi, que les États-Unis pourraient faire affaire directement avec le Canada si la renégociation de l’accord n’aboutissait pas.

Le premier ministre Trudeau a affirmé qu’il continuerait à protéger les intérêts canadiens, mais a ajouté du même souffle qu’il se préparait à toutes les éventualités.

Le type d’accord que le Canada conclura importe peu pour la chef du Bloc québécois, Martine Ouellet, qui fait également campagne au Lac-Saint-Jean avec son candidat Marc Maltais.

«Peu importe les ententes, que ce soit l’ALÉNA qui est renégocié, que ce soit d’autres types d’ententes, qu’elles soient bilatérales ou non. L’essentiel, ce n’est pas ce type d’entente-là, mais ce qu’il y a dedans», a-t-elle dit.

Elle rejette toute clause qui permet aux multinationales d’entamer des recours contre les gouvernements, comme le chapitre 11 de l’ALÉNA.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!