MONTRÉAL — Pas de blessés et peu de dommages à l’environnement, résume le maire de Laval, Marc Demers, après le déraillement d’un train de marchandises qui s’est produit jeudi soir.

Des wagons sont toutefois tombés sur les rives de la rivière des Mille-Îles, entre Terrebonne et Laval, à la suite de ce déraillement qui s’est produit à l’entrée d’un pont ferroviaire.

La police de Laval estime que les dommages causés au pont et au train par cet accident s’élèvent à 5 millions $.

Ces wagons transportent normalement de la poussière de ciment, mais ils étaient vides au moment de l’accident.

Le train de trois locomotives et de 99 wagons empruntait les voies ferroviaires appartenant à l’entreprise Les Chemins de fer Québec-Gatineau inc.

Dès vendredi matin, les opérations ont débuté pour retirer les quatre wagons tombés sur les berges, et les trois entre la rive et le pont. Un huitième a quitté les rails en partie et doit aussi être remis sur les voies, a indiqué Geneviève Major, porte-parole du Service de police de la ville de Laval (SPVL).

Le maire s’est rendu sur les lieux du déraillement vendredi.

«Le plan d’urgence a bien fonctionné. Il n’y a aucun blessé et très peu d’impact environnemental. Nos équipes d’urgence ont mené rapidement une opération efficace, en collaboration étroite avec les équipes de Terrebonne que l’on remercie», a déclaré M. Demers.

L’enquête sur le déraillement a été confiée au SPVL.

«Nous voulons connaître les causes précises du déraillement afin que les correctifs à apporter soient effectués rapidement pour éviter tout autre accident du genre, lequel aurait pu avoir des conséquences beaucoup plus graves», a fait savoir le maire Demers par communiqué.

Selon Les Chemins de fer Québec-Gatineau inc., les wagons qui ont déraillé devraient être retirés d’ici samedi soir. La voie ferrée pourrait être fermée un peu plus longtemps. Quant à la réparation du pont, il est possible qu’elle prenne quelques jours, précise l’entreprise.

Le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques a assuré que toutes les mesures requises pour la santé et la sécurité de la population, ainsi que pour la protection de l’environnement, étaient prises.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!