Facebook Jesse Galganov

Une Montréalaise s’est envolée pour le Pérou, mardi, dans l’espoir de retrouver son fils de 22 ans qui n’a pas donné signe de vie depuis plus de deux semaines.

Alisa Clamen raconte que son fils Jesse Galganov a quitté Montréal le mois dernier pour un «périple sac à dos» de huit mois en Amérique du Sud et en Asie du Sud-Est. Il semble toutefois que son voyage se soit interrompu au Pérou, où on l’a vu pour la dernière fois monter dans un autobus pour une randonnée pédestre en montagne.

Le jeune homme avait séjourné quelques jours dans la capitale, Lima, avant de prévenir sa mère, le 28 septembre, qu’il ne pourrait plus communiquer avec ses proches un certain temps parce qu’il partait en randonnée dans la cordillère des Andes. La randonnée dans le sentier Santa Cruz, long de 50 kilomètres, dure habituellement trois ou quatre jours, mais deux semaines plus tard, les proches du jeune homme étaient toujours sans nouvelles de lui.

Au début, Mme Clamen croyait que son fils avait simplement pris son temps et savouré le moment. Mais après deux semaines, elle a commencé à s’inquiéter sérieusement, car à sa connaissance, son fils ne transportait pas de matériel pour survivre plus de 10 jours en montagne.

Mme Clemen a finalement contacté l’ambassade du Canada au Pérou, son député fédéral et le Service de police de la Ville de Montréal, qui ont alerté les autorités péruviennes. Des recherches seraient en cours dans ce pays, et Mme Clemen a tenu à se rendre sur place afin de s’assurer que les efforts pour retrouver son fils soient maintenus.

Elle a obtenu la confirmation que son fils était monté dans un autobus à Huaraz, mais elle ignore la suite des choses. Elle croit savoir que son garçon voyageait seul et elle soutient que ce n’est certainement pas son genre de couper tout contact avec ses proches — que ce soit sa mère ou ses amis.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!