Paul Chiasson/THE CANADIAN PRESS Le Kathryn Spirit

MONTRÉAL — Ottawa a accordé un contrat de plus de 11 millions $ pour le démantèlement du navire Kathryn Spirit, abandonné près de Beauharnois depuis 2011.

Le mandat vise à retirer toute trace du cargo qui représente une menace à l’environnement et à la sécurité de la population locale.

L’entente inclut le démantèlement complet du navire, le retrait du remblai construit pour stabiliser le bateau l’hiver dernier et le nettoyage des lieux pour le remettre dans son état d’origine, soit avant l’amarrage du bateau en 2011.

Au terme de l’appel d’offres lancé le 23 juin dernier, c’est l’entreprise Kathryn Spirit DJV qui a décroché le contrat pour la somme de 11 134 179 $. Il s’agit d’une coentreprise formée d’Excavation René St-Pierre inc. et d’Englobe Corp.

Selon l’échéancier, le navire devrait être démantelé pour l’automne 2018, le remblai devrait être retiré pour l’hiver 2018-2019 et le site devrait être remis en état pour l’automne 2019. D’après les modalités du contrat, le démantèlement du navire doit se faire sur place. Le chantier devra être aménagé pour assurer la protection de l’environnement et principalement des poissons et des oiseaux.

Plusieurs produits dangereux répertoriés à bord du navire devront être manipulés avec précaution. On trouve notamment de l’amiante, des biphényles polychlorés (BPC), des produits de nettoyage, des huiles et des graisses. On soupçonne aussi la présence de plomb, de mercure, de gaz carbonique comprimé, d’organoétains, de cadmium, de chrome hexavalent et de matériaux radioactifs.

«Cette annonce représente l’aboutissement de notre engagement envers la communauté de Beauharnois de retirer, de façon définitive, les vestiges du navire abandonné Kathryn Spirit», a souligné par voie de communiqué le ministre des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne Dominic LeBlanc

Le ministre des Transports Marc Garneau a pour sa part commenté le dossier en soulignant que «les bateaux abandonnés ont non seulement des répercussions environnementales mais aussi économiques et sociales». Il s’est dit «ravi» de cette nouvelle étape.

Selon les informations transmises par Ottawa, le Kathryn Spirit a été construit en 1967. Après de nombreuses années de service en transport de marchandise, il a été remorqué à Beauharnois en 2011. Il a ensuite été vendu à une entreprise mexicaine qui devait le démanteler au Mexique, mais qui a dû déclarer faillite. Il est complètement abandonné depuis 2015.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!