EDMONTON — Le premier ministre Justin Trudeau a louangé un policier d’Edmonton pour les gestes «exemplaires» qu’il a faits lors d’une attaque au cours de laquelle il a été renversé par une automobile et poignardé.

M. Trudeau a rencontré l’agent Mike Chernyk lors d’une visite du premier ministre à Edmonton. Il l’a remercié de s’être donné beaucoup de mal lors de ces circonstances dramatiques.

Mike Chernyk contrôlait la foule à l’extérieur du Stade du Commonwealth, le 30 septembre, lorsqu’il a été frappé par une automobile qui venait de franchir une barrière de sécurité. Le conducteur est sorti de son véhicule et a frappé le policier d’un grand couteau. Couché sur dos, Mike Chernyk a résisté à son agresseur.

«Au lendemain de l’attaque, j’ai regardé, incrédule, à l’instar de nombreux Canadiens, les images montrant le policier voler dans les airs et être attaqué de façon vicieuse, a raconté M. Trudeau aux journalistes. Il a agi de façon exemplaire et c’est ce que je lui ai dit.»

M. Chernyk, qui compte 10 années d’expérience, a subi des blessures au visage et à la tête. Il a obtenu rapidement son congé de l’hôpital et est déjà revenu au travail.

Le policier a été honoré par la Ligue canadienne de football et la Ligue nationale de hockey.

Quelques heures après cette attaque, un conducteur au volant d’un camion fourgon, poursuivi par la police, a foncé sur un groupe de piétons.

Âgé de 30 ans, Abdulahi Hasan Sharif, un réfugié somalien, fait face à 11 accusations, incluant cinq chefs de tentative de meurtre. Il doit comparaître de nouveau le 14 novembre pour faire face aux accusations. Les autorités policières ont dit qu’un drapeau de Daech (groupe armé État islamique) avait été retrouvé à l’arrière d’un des véhicules.

Selon M. Trudeau, il n’existe aucun doute dans son esprit que les réactions promptes du policier Chernyk ont contribué à sauver des vies. «C’est un témoignage de sa force et de son entraînement. Qu’il soit parvenu à garder son sang-froid au cours de circonstances chaotiques et violentes témoigne de la compétence des premiers intervenants de partout au pays.»

Le chef de police d’Edmonton Rod Knecht a indiqué que seul un des quatre blessés n’avait pas obtenu son congé de l’hôpital. Kim O’Hara demeure hospitalisée après avoir subi une fracture du crâne.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!