Stephen MacGillivray Stephen MacGillivray / La Presse Canadienne

FREDERICTON — Le premier ministre du Nouveau-Brunswick, Brian Gallant, a fait taire les rumeurs concernant le déclenchement d’élections anticipées en annonçant lundi un nouveau discours du Trône, qui exposera les priorités de son gouvernement pour la prochaine session parlementaire.

Le gouvernement libéral veut notamment réduire davantage l’impôt sur le revenu des petites entreprises et établir un modèle de tarification du carbone dans la province.

Le premier ministre a rencontré lundi matin la lieutenante-gouverneure, Jocelyne Roy Vienneau, pour lui présenter le discours du Trône qui doit ouvrir mardi la quatrième session de la 58e législature à l’Assemblée législative. En fin de journée vendredi, M. Gallant publiait un communiqué dans lequel il estimait que les libéraux avaient accompli le mandat que leur avaient confié les électeurs en 2014 — même si le prochain scrutin au Nouveau-Brunswick n’est prévu qu’en septembre 2018. Il a du même souffle annoncé sa visite chez la lieutenante-gouverneure lundi.

À la suite de ce communiqué, les partis de l’opposition ont passé la fin de semaine à spéculer sur la possibilité d’élections générales anticipées. Le chef progressiste-conservateur, Blaine Higgs, a soutenu que le premier ministre enfreindrait la loi s’il déclenchait des élections générales anticipées. La loi sur les élections à date fixe au Nouveau-Brunswick ne permettrait pas selon lui au premier ministre en poste de dissoudre le Parlement: cette prérogative appartiendrait au seul représentant de la reine.

M. Higgs soutient aujourd’hui que le cabinet du premier ministre a sciemment laissé planer un doute, vendredi, sur ses véritables intentions.

Le premier ministre a en effet rectifié le tir, lundi, à l’issue de sa rencontre avec la représentante de la reine. M. Gallant a soutenu qu’en fait, la tâche de son gouvernement n’était pas terminée, et qu’il devait continuer à favoriser la croissance économique de la province, comme il l’a fait depuis trois ans, a-t-il dit. Il a indiqué que la lecture d’un nouveau discours du Trône était évoquée dans une première ébauche de communiqué, ce qui aurait évité les spéculations.

Au cours de cette prochaine session législative, le gouvernement Gallant souhaite par ailleurs officialiser le gel des salaires des députés et fixer des plafonds «appropriés» pour les dépenses électorales et les contributions aux partis politiques lors des scrutins municipaux.

M. Gallant a aussi promis de mettre en oeuvre des initiatives pour prévenir la violence conjugale, et de réformer le régime d’impôt foncier. Son gouvernement devra aussi veiller à l’application de la loi fédérale qui légalisera le cannabis.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!