MONTRÉAL — Les clients de la Banque Laurentienne, surtout en dehors de la région de Montréal, risquent de se heurter à des portes closes, mardi après-midi, alors que les employés sont convoqués au Palais des congrès de Montréal.

Le président et chef de la direction de l’institution, François Desjardins, doit faire le point sur l’implantation du plan stratégique.

Selon la vice-présidente adjointe aux communications de la Banque, Hélène Soulard, les employés n’ont pas à s’inquiéter de la teneur de cette rencontre.

«Nous sommes en fin d’année financière et, donc, c’est le moment de faire le point sur les initiatives qui ont cours au sein de la banque. Ça fait partie de nos démarches de communication avec les employés», a précisé Mme Soulard.

En septembre 2016, la Laurentienne avait annoncé son intention d’éliminer 300 postes — un processus qui n’est pas encore terminé — et de faire passer de 150 à 100 son réseau de succursales.

En août dernier, l’institution a indiqué que l’élimination de certains services au comptoir devrait entraîner la suppression de l’équivalent de 150 emplois additionnels à temps plein.

Mme Soulard a expliqué que la convocation vise des employés de la division des services aux particuliers.

«Certaines succursales vont fermer un peu plus tôt pour que les employés puissent y assister, surtout ceux de l’extérieur de la région de Montréal», a-t-elle précisé.

Il s’agit de la dixième et dernière rencontre prévue par la direction avec ses employés à l’approche de la fin de l’année financière.

Du côté syndical, on attend tout de même avec une certaine appréhension cette réunion, après des annonces successives de compressions de personnel.

«On s’attend encore une fois à un coup d’éclat, qu’on annonce de nouvelles fermetures de succursales», a indiqué la directrice générale du syndicat, Kateri Lefebvre, en entrevue avec La Presse canadienne.

Mme Soulard a toutefois assuré qu’il n’y aurait aucune mauvaise nouvelle pour les employés concernés: «Il n’y aura pas d’annonce: les changements ont déjà été annoncés».

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!