Mario Beauregard / Métro Le quartier général du SPVM

MONTRÉAL — En une semaine, 320 appels ont été reçus sur la ligne téléphonique de dénonciation d’agressions sexuelles mise en place par le Service de police de la Ville de Montréal (SPVM), ce qui a mené à l’ouverture de 69 dossiers d’agressions sexuelles.

Dans un communiqué diffusé jeudi, le SPVM explique que huit appels ont consisté en des «demandes d’informations en lien avec des agressions sexuelles sans être liées à des infractions criminelles». Par ailleurs, 216 appels avaient trait à des informations non criminelles et 21 dénonciations ont été acheminées à d’autres services policiers.

Cinq dossiers d’agressions sexuelles ont aussi été ouverts à la suite de dénonciations faites dans un poste de quartier du SPVM, ajoute le communiqué.

Toute personne désirant porter plainte peut contacter un enquêteur spécialisé en agression sexuelle au 514 280-2079. Cette ligne temporaire est en service du lundi au vendredi de 7h à 22h.

Le SPVM rappelle qu’à tout moment, une victime peut composer le 911 pour dénoncer son agresseur ou encore se rendre en personne dans un poste de quartier.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!