TORONTO — Les voyageurs canadiens qui se rendent aux États-Unis en avion sont soumis à de nouveaux protocoles de sécurité depuis jeudi, mais les transporteurs aériens peinent à expliquer en quoi consistent ces nouvelles procédures.

L’Administration de la sécurité des transports des États-Unis a annoncé en juin qu’un renforcement des mesures de sécurité pour les vols internationaux entrerait en vigueur à l’automne.

Celles-ci incluent un contrôle plus étroit des passagers, de leurs téléphones cellulaires et de tous leurs appareils électroniques, ainsi qu’une sécurité accrue autour des avions et dans les aires d’attente des passagers.

Une porte-parole de Transport Canada, Marie-Anyk Côté, a indiqué que les passagers canadiens qui voyagent vers les États-Unis doivent s’attendre à une inspection plus poussée de leur matériel informatique et à devoir répondre à davantage de questions provenant des employés des transporteurs aériens.

Peter Fitzpatrick, porte-parole d’Air Canada, a mentionné que ces nouvelles mesures s’intègrent dans les étapes déjà existantes des contrôles de sécurité. Il n’a toutefois pas voulu donner de détails sur la nature de ces nouvelles mesures puisqu’elles sont mises en place par le Service des douanes et de la protection des frontières des États-Unis.

M. Fitzpatrick a précisé que tous les passagers qui montent dans un avion au Canada à destination des États-Unis doivent déjà subir un prédédouanement par les autorités américaines. Les nouvelles mesures seront appliquées à cette étape et non lors de l’arrivée dans un aéroport américain.

Un représentant de WestJet a déclaré que la compagnie aérienne travaillait avec les autorités américaines afin d’implanter les nouveaux protocoles. Il a ajouté que cela ne devrait avoir aucun impact immédiat sur les passagers canadiens se rendant aux États-Unis.

Certains passagers de WestJet et les passagers de Porter Airlines devront être soumis aux nouvelles mesures de sécurité à leur arrivée aux États-Unis, puisque certains aéroports canadiens d’où ces transporteurs opèrent n’offrent pas le prédédouanement.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!