SAINT-JEAN, N.-B. — La compagnie ferroviaire New Brunswick Southern Railway fait face à 24 chefs d’accusation pour de présumées infractions dans le transport de pétrole brut.

Transports Canada allègue que la filiale du géant canadien J.D. Irving a négligé de produire des documents d’expédition appropriés et a employé du personnel qui n’était pas qualifié pour le transport de pétrole brut.

Selon Transports Canada, les infractions ont été commises entre le 3 novembre 2012 et le 5 juillet 2013, la veille de la tragédie ferroviaire de Lac-Mégantic, au Québec. Le 6 juillet 2013, un train transportant 7,7 millions de litres de pétrole a déraillé, provoquant un incendie qui a fait 47 morts et détruit une partie du centre-ville de Lac-Mégantic.

La compagnie New Brunswick Southern Railway a été sommée de se présenter au tribunal le 27 novembre prochain.

La semaine dernière, Irving Oil a reçu l’ordre de payer 4 millions $ après avoir plaidé coupable à 34 chefs d’accusation à propos du désastre de Lac-Mégantic en vertu de la Loi de 1992 sur le transport des marchandises dangereuses. Les accusations avaient été portées après une enquête menée conjointement par Transports Canada et la Gendarmerie royale du Canada (GRC).

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!