Jacques Boissinot/La Presse Canadienne Régis Labeaume

Régis Labeaume a été réélu maire de Québec pour la quatrième fois depuis 2007, récoltant plus de 55 % du vote selon les derniers résultats.

M. Labeaume se présentait contre Anne Guérette et Jean-François Gosselin, un nouveau venu en politique municipale. Ces deux candidats pourraient même ne pas pouvoir siéger au conseil municipal puisque pour devenir conseillers, leur colistier respectif doit être élu.

Sans surprise, son voisin au sud, le maire sortant de Lévis Gilles Lehouillier était près de la victoire avec plus de 92 % du vote alors que 286 boîtes sur 369 étaient comptés.

De son côté, le maire de Laval, Marc Demers, était en voie de remporter un deuxième mandat malgré les nombreux candidats qui s’étaient présentés contre lui. M. Demers était le premier maire qui a dirigé la ville au nord de Montréal après le règne controversé du maire Gilles Vaillancourt.

Surprise à Sherbrooke, où le maire Bernard Sévigny mordait la poussière contre le candidat indépendant Steve Lussier. M. Lussier, un conseiller en prêts hypothécaires, dépassait son adversaire de plus de 2000 voix. Bernard Sévigny s’est fait connaître à l’échelle de la province comme à titre de président de l’Union des municipalités (UMQ).

À Gatineau, le maire sortant Maxime Pedneaud-Jobin se maintenait confortablement en première place devant son rival le plus proche, l’ancien conseiller Denis Tassé, mais le décompte était encore très peu avancé.

À Trois-Rivières, la course était pour l’instant très serrée entre le maire sortant Yves Lévesque et Jean-François Aubin. M. Aubin, qui était en avance au départ, s’est fait dépasser par M. Lévesque, qui maintenait une avance de plus de 800 voix. Il restait toutefois plus de 200 boîtes sur 363 à dépouiller.

À Longueuil, Josée Latendresse et Sylvie Parent se disputaient la première place. Les deux candidates sont d’anciennes collègues qui étaient conseillères de la mairesse sortante, Caroline St-Hilaire, qui a appuyé Mme Parent.

À Saguenay, une autre femme a réussi une grande première, dimanche. À moins d’un changement important, Josée Néron deviendra la première mairesse de Saguenay, ville qui était dirigée par Jean Tremblay depuis les fusions, en 2001. Mme Néron, une comptable de formation, était la chef de l’opposition à l’hôtel de ville et était conseillère du secteur de Chicoutimi depuis quatre ans. Elle faisait face notamment à l’ancien ministre fédéral Jean-Pierre Blackburn, qui a fini deuxième. Le dauphin de Jean Tremblay, Dominic Gagnon, était quatrième.

De chaudes luttes

Parmi les autres courses à surveiller, il y a celles à Longueuil et à Brossard, au sud de Montréal À Longueuil, l’ex-conseillère Sylvie Parent dépassait par moins de 60 voix son adversaire principale, Josée Latendresse. Les deux candidates sont d’anciennes collègues qui étaient conseillères de la mairesse sortante, Caroline St-Hilaire, qui a appuyé Mme Parent. Une autre chaude lutte qui se continuait de se développer est celle de Brossard. Le maire Paul Leduc cherchait à se faire élire pour un troisième mandat consécutif, était pour l’instant placé deuxième derrière son ancienne conseillère, Doreen Assaad.

Plus de 6 millions d’électeurs sont appelés aux urnes dans 858 municipalités du Québec. La plupart des citoyens doivent élire un maire ou une mairesse, des conseillers et des préfets selon la région où ils résident.

Environ la moitié de ces postes ont déjà été pourvus, faute d’opposition. En tout, 4382 maires et conseillers ont été élus sans opposition.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!