Charlie Neibergall Charlie Neibergall / La Presse Canadienne

OTTAWA — Santé Canada a modifié la façon dont la pilule abortive Mifegymiso est prescrite et distribuée.

La pilule peut maintenant être prescrite jusqu’à neuf semaines de grossesse, alors que la limite était auparavant fixée à sept semaines.

Le médicament, auparavant connu sous le nom de RU-486, peut désormais être fourni directement aux patientes par un pharmacien ou un autre professionnel de la santé autorisé à le prescrire. Les patientes devront prendre la pilule abortive en suivant les instructions d’un professionnel de la santé, soit dans un établissement de santé ou à domicile.

Par ailleurs, les femmes qui désirent mettre un terme à leur grossesse avec ce médicament ne seront plus obligées de fournir un consentement écrit pour l’obtenir. De leur côté, les professionnels de la santé ne sont plus tenus de suivre un programme de formation spécifique ni de s’inscrire auprès du distributeur de la pilule abortive avant de la prescrire.

La pilule Mifegymiso contient deux médicaments, le mifépristone et le misoprostol, qui sont pris l’un après l’autre afin d’interrompre médicalement une grossesse.

Santé Canada a indiqué avoir autorisé ces changements après avoir examiné de nouvelles données scientifiques sur le médicament.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!