Sean Kilpatrick Sean Kilpatrick / La Presse Canadienne

OTTAWA — Un sénateur libéral indépendant soutient que l’Agence du revenu du Canada induit les citoyens en erreur lorsqu’elle prétend mener une véritable lutte contre l’évasion fiscale.

Le sénateur Percy Downe mène depuis quelque temps une croisade contre ces riches particuliers et entreprises au Canada qui mettent des revenus à l’abri de l’impôt dans des paradis fiscaux à l’étranger. Il estime que l’Agence du revenu du Canada (ARC) se cache derrière «des paroles ambiguës» afin de dissimuler son laxisme.

Les médias qui ont accès aux «Paradise Papers», des documents obtenus par WikiLeaks, identifient depuis dimanche des particuliers et des entreprises au Canada qui ont placé de l’argent dans des paradis fiscaux.

L’ARC se targue d’avoir obtenu, dans les deux derniers budgets du gouvernement libéral de Justin Trudeau, près d’un milliard de dollars pour lutter contre l’évasion fiscale.

Or, le sénateur Downe soutient que l’ARC a utilisé moins de 40 millions $ de cette enveloppe au cours de l’exercice financier 2016-2017.

L’ARC se vante aussi d’avoir créé une unité permanente exclusivement destinée à lutter contre l’évasion fiscale et l’évitement. Mais selon le sénateur Downe, cette unité est constituée d’éléments existants de l’ARC, que l’on a simplement réorganisés, et elle n’a obtenu aucun budget additionnel.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!