SAINT-JEAN, N.-B. — Une Néo-Brunswickoise poursuit pour dommages l’Église anglicane et un ancien prêtre, affirmant que ce dernier a tenté de la tuer il y a près de deux ans.

Cynthia Mae Moore a expliqué qu’elle avait eu une relation extraconjugale avec le révérend William Morton.

Elle a soutenu qu’il lui avait coupé les seins et l’abdomen avec un couteau et qu’il avait menacé de la tuer.

Mme Moore a déposé sa poursuite en Cour du Banc de la Reine contre William Morton, l’Église anglicane du Canada, le diocèse anglican de Fredericton et la Corporation de la paroisse anglicane de St. Stephen.

En novembre dernier, William Morton a plaidé coupable à deux accusations d’agression armée et a été condamné à 15 mois d’emprisonnement avec sursis.

La victime affirme qu’elle souffre maintenant de troubles de stress post-traumatique et d’idées suicidaires.

Elle cherche à obtenir des dommages-intérêts auprès des défendeurs qui ont informé le tribunal qu’ils avaient l’intention de se défendre contre les allégations.

Ils n’ont toutefois pas encore présenté de défense.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!