La Presse canadienne

EDMONTON — Un nouveau rapport révèle que la hausse croissante de surdoses liées aux opioïdes en Alberta, incluant décès et visites aux urgences, touche de façon disproportionnée les Autochtones.

Le ministère de la Santé de l’Alberta affirme que la proportion d’Autochtones décédés d’une surdose accidentelle liée aux opioïdes est trois fois plus élevée que dans le reste de la population.

Le taux de visites à l’hôpital liées au même problème est aussi plus élevé. La proportion d’appels d’urgence liés aux opioïdes chez les Autochtones est douze fois plus élevée à Calgary et sept fois plus élevée à Edmonton.

Ministre déléguée de la Santé de la province, Brandy Payne soutient que ces données démontrent qu’il faut faire plus pour aider les populations autochtones à gérer la crise des opioïdes.

Elle a indiqué en entrevue à La Presse canadienne, mercredi, que la diminution des effets dévastateurs des opioïdes vendus dans la rue ou sous prescription aux communautés autochtones représentait une priorité urgente.

Brandy Payne a ajouté que ce rapport renferme des informations très importantes pour guider le gouvernement dans les mesures à adopter en collaboration avec les Premières Nations.

Selon le document, 87 personnes autochtones sont mortes de surdoses d’opioïdes en Alberta, incluant le fentanyl, au cours des trois premiers mois de 2017. Dans le reste de la population de la province, on dénombre 614 décès.

Les Autochtones représentent environ six pour cent de la population albertaine.

Près de la moitié des décès liés aux opioïdes chez les Autochtones ont eu lieu dans la région de Calgary, un quart dans la région d’Edmonton et les autres ailleurs dans la province.

L’Alberta a déjà aménagé des sites d’injection supervisée à Calgary, Edmonton et Lethbridge. Ces sites sont approuvés par Santé Canada dans le but de réduire le nombre de surdoses.

La province est en attente des recommandations d’un comité spécial pour déterminer si elle doit aménager d’autres sites dans de plus petites communautés comme Grande Prairie, Fort McMurray, Red Deer, Medicine Hat et Edson.

Aussi dans National :

Nous utilisons maintenant la plateforme de commentaires Facebook Comments sur notre site web. Grâce à celle-ci, vous pourrez laisser vos commentaires par l’entremise de votre compte Facebook directement sous les articles sur notre site web. Pour ceux qui ne sont pas membres du réseau social, nous vous invitons à faire vos commentaires via l’adresse courriel opinions@journalmetro.com. Merci de nous lire!